Envoyer à un ami

Séjour Dino dis-moi tout, en itinérance, du 14 au 28 juillet 2019

Pour ce séjour nous avons choisi d'essayer, au mieux, d'initier à la paléontologie dans le but de continuer nos recherches sur les reptiles marins (...) Voir descriptif détaillé

Séjour Dino dis-moi tout, en itinérance, du 14 au 28 juillet 2019

Pour ce séjour nous avons choisi d'essayer, au mieux, d'initier à la paléontologie dans le but de continuer nos recherches sur les reptiles marins (...) Voir descriptif détaillé

15 + 5 participants de 7 à 12 ans
Prospecter de nouvelles zones et trouver des ossements de reptiles marins.
Initiation, découvertes et recherches

Introduction

Ce séjour s’inscrit dans la continuité des séjours Dino-Provence de l’année 2018 où nous avions bivouaqué 1 nuit sur la zone de Montbrun-les-Bains.

Cette année nous continuons nos recherches et la prospection durant une quinzaine de juillet.

Le Journal de Bord

Première semaine

Contact

Jour 1 Dimanche 14 juillet 2019

Aujourd’hui c’est les grandes arrivées !
Tout le monde s’est bien installé dans les tentes. Le campement se situe au Mas de la Pauze près de Montbrun les Bains dans la Drôme Provençale avec une belle vue sur le Mont Ventoux.

Ce soir ce fut inventaire et coucher tôt après une fatigante journée de transport.

Découverte

Jour 2 Lundi 15 juillet 2019

Ce matin tout le monde s’est levé incroyablement tôt… la motivation pour aller chercher des fossiles ?
Nous nous sommes donc retrouvés sur le terrain de fouille à 8h30 ! A la fraiche nous avons trouvé des fossiles tels que des ammonites, des rostres de bélemnites…
Nous étions sur des terrains du Crétacé inférieur (Hauterivien et Valanginien).

Un peu avant midi nous sommes rentrés pour manger au campement puis pour un temps calme au frais sous les arbres et dans les hamacs.

JPEGJPEG

Par la suite nous avons tourné sur 3 ateliers : nettoyage des fossiles trouvés le matin avec des petits appareils tels que les micro burineurs ou la fraiseuse.

Nous avons aussi fait des jeux de société et de cartes, dessiné... et fait de l’identification de nos trouvailles pour leur donner un nom exact.

Après le diner nous nous sommes concertés tous ensemble pour choisir les veillées de la semaine. Ce soir le choix s’est porté sur un Loup Garou et un Maître.

Au dodo ! Demain une grosse journée encore plus trépidante nous attend !

Interviews du Lundi :

Edgar : On est allé chercher des fossiles, j’en ai trouvé et l’après-midi nous les avons nettoyés. Nous avons fait une veillée Loup-Garou comme à mon école.
J’aime bien les Ammonites mais qu’en il y en avait trop je préférais trouver d’autres fossiles comme les rostres de Bélemnites, c’est l’os de la tête de l’ancêtre de la sèche et ça ressemble à des dents noires.

Théo : Ce matin on s’est réveillé tôt, puis on est parti en minibus et on s’est arrêté rapidement, on a randonnée 10’ et on est arrivé sur le site de fouille. J’ai trouvé des ammonites de 10 cm mais elles n’étaient pas entières.

Approfondissement

Jour 3 Mardi 16 juillet 2019

Aujourd’hui nous sommes partis pour une matinée de prospection dans une zone de marne uniquement, c’est une roche très friable. Sans le calcaire dur c’est plus facile pour trouver des fossiles.

Nous avons trouvé plusieurs espèces de fossiles : des ammonites enroulées et déroulées, des gastéropodes, avec des côtes, lissent, lobées…

JPEGJPEGJPEG

Dans l’après-midi nous avons commencé à créer une clef d’identification pour les ammonites et fait des jeux pour les identifier.

Dans la soirée nous avons fait une veillée calme.

Interview du Mardi :

Marie :
Ce matin, on s’est levé un peu plus tard. Après on est partie presque tout en haut de la montagne et j’ai trouvé plein d’ammonites entières en 2h. Certaines à pointes super belles, d’autres avec des côtes… puis on est rentré pour manger car il faisait chaud.
J’ai beaucoup aimé le déjeuner (la salade, poulet à la sauce curry, graines de courge et une banane). Après on a fait la vaisselle et des jeux pour le temps calme quand il fait chaud.
On a fait un grand jeu en équipe : le but était de trouver le nom d’ICHTYOSAURE grâce à des énigmes. C’était un reptile marin qui était présent par ici au temps des dinosaures.

Côme : Aujourd’hui on a trouvé des ammonites plus petites que hier. On a aussi fait un grand jeux, c’était une sorte de chasse aux trésors où il y avait des épreuves et des énigmes et le but c’était de trouver un nom de reptiles, la réponse c’était ICHTYOSAURE.
On a mangé de la salade avec du poulet au Curry et du chou violet et plein de fruits.

Esther : J’ai nettoyé les fossiles que j’ai trouvés. J’ai trouvé des ammonites déroulées et enroulées. On a fait une chasse au mot qui était « ICHTYOSAURE ». On a fait des défis comme une phrase codée et des questions comme "combien y a t’il de litre d’eau dans la chasse d’eau... se ranger par âge… Je me suis bien amusée.

Jour 4 Mercredi 17 juillet 2019

Aujourd’hui le groupe s’est scindé en deux. Le matin un groupe est allé sur le terrain et l’autre est resté pour faire une activité avec des éléments de récupération (capsules cafés, chambres à air, rubans avec un pistolet à colle et marteau…) et créer des petits animaux en porte-clef… dont des Dinosaures évidement !

JPEGJPEGJPEG

Puis vice-versa :)

Ce matin, sur le terrain nous avons trouvé des ammonites un peu plus grandes dans les petits canyons de marnes. Nous étions dans des marnes du Valanginien (Crétacé inférieur).

JPEGJPEGJPEG

Sans oublier quelques autres jeux au frais.

Projet

Jour 18 Jeudi juillet 2019

Ce matin nous sommes partis pour une rando/prospection. Nous étions au début dans le calcaire d’étage « Barrémien » datant du Crétacé inférieur puis nous sommes descendus dans l’Hauterivien un peu plus ancien de quelques millions d’années.

JPEG JPEG JPEG

Et un grand rostre de Bélemnite !

JPEGJPEGJPEG

Nous avons trouvé une mandibule de chèvre actuel et des grandes ammonites mais nous n’avons pas pu les extraire de la roche encaissante.

Après cette matinée de marche nous sommes rentrés manger. Cet après-midi nous avons continué de créer la clef de détermination des ammonites et avons fait des jeux calmes.

JPEGJPEGJPEG

Interview du Jeudi :

Loïs : J’ai bien aimé, il a fallu beaucoup marcher. Malgré les marteaux nous n’avons pas réussi à extraire les fossiles. L’après-midi fut plus calme : on a fait des jeux et créé un nouveau loup-garou « Minecraft ». Demain on va créer un loup-garou « Dino ».

Jour 5 Vendredi 19 juillet 2019

Aujourd’hui nous sommes restés tranquille au campement pour nous reposer un peu. Nous avons commencé à préparer les retransmissions pour demain.
Nous avons aussi construit une cabane dans les bois et créer un jeu Dino-Garou !

JPEG

Jour 6 Samedi 20 juillet 2019

Nous préparons les présentations pour la retransmission de 15h.

JPEGJPEGJPEG

Un groupe fait un poster de la clé d’identification des ammonites que nous avons collectées dans la semaine.
Un deuxième groupe représente une coupe des couches fossilifères prospectées typiques dans la région.

JPEGJPEGJPEG

Enfin le troisième groupe part sur la présentation de la faune du milieu marin du début du Crétacé drômois.

Nous présentons les posters devant la tente labo au gîte. Ceci nous permet également de présenter le matériel de nettoyage en place dans le labo.

JPEGJPEGJPEG

Lors de cette semaine nous avons aussi fait un peu d’entomologie. La région de la Drôme est une zone très riche en biodiversité, pas que fossilifère. L’étude des animaux vivants aujourd’hui c’est un peu comme faire de la paléontologie de demain.

Lors de la veillée, nous avons distribuer les petits souvenirs aux futurs scientifiques !

Deuxième semaine

Contact

Jour 8 Lundi 22 juillet 2019

Ce matin, après une bonne nuit de sommeil, les participants sont partis pour une paléo-rando. Nous sommes allés dans la même zone que la semaine passée où nous avons retrouvé la grande ammonite.

Nous sommes passés dans des terrains du Barrémien, Valanginien et Hauterivien. Nous nous sommes attardés sur une dalle que nous avions découverte la semaine dernière et nous avons géoréférencé de grandes ammonites.

JPEGJPEGJPEG

Les cigales chantaient, et nous avons pu en observer une en plein chant, ainsi que son exuvie. Les cicindèles nous accompagnaient le long du chemin.

L’après-midi s’est passée calmement à l’ombre du tilleul protecteur ( Jeux et discussions). Nous sommes ensuite allés en forêt pour construire des cabanes.

JPEG

Nous avons profité de la clé d’identification réalisée par le groupe précédent pour débuter la détermination de nos premières trouvailles. Cette première reconnaissance a surtout permis de tester cette ébauche et de voir si des spécimens sont restés non-identifiés.

Découverte

Jour 9 Mardi 23 juillet 2019

Il fait encore frais vers 8h30 quand nous sommes tous prêt pour partir sur un autre site de fouilles. La montée vers le col de l’Aiguillon sur lequel nous sommes allés prospecter par deux fois la semaine dernière, se présente comme une grande étendue vallonée alternant entre les bancs calcaires gris-jaunes d’une épaisseur d’une vingtaine de centimètres et les zones de marnes bleues très meubles sur lesquelles la végétation a du mal à se fixer.

JPEGJPEGJPEG

C’est dans cette zone que nous allons fouiller afin de peut-être trouver des ossements de reptiles marins. Dans tous les cas, ces fouilles nous permettent d’enrichir nos connaissances sur la faune présente dans le milieu marin tropical il y a environ 130 millions d’années dans la Drôme. Nous en profiterons pour compléter la clé d’identification sur les ammonites de cette couche fossilifère, du moins cela nous permettra de la tester voire de la valider.

Nous ramenons plusieurs spécimens intéressants. Sous l’objectif de la loupe binoculaire de la tente labo, nous pourrons voir si certains spécimens sont des ossements ou de simples pistes sédimentées.

Pascal a également trouvé un échantillon qui s’apparente à une dent...

Tout cela est fort intéressant et nous motive pour la suite de la semaine et la poursuite de nos fouilles. Il est d’ailleurs sûrement possible que nous revenions sur ce site.

Nous rentrons un peu avant midi car la chaleur est déjà bien présente près des affleurements. Il est donc temps de prendre notre repas à l’ombre et de nous reposer autour d’un indétrônable « Loup-garrou » et de jeux de cartes Dino.

JPEGJPEGJPEG

Cet après midi nous avons étudié les insectes (surtout les papillons de jour) dans les lavandes du Mas puis créé un jeu Dino grandeur nature avec une folle motivation ! Ce soir nous mangeons plus tôt pour pouvoir nettoyer les fossiles dans la tente labo dans la soirée, la chaleur de l’après midi ne nous permettant pas d’y rester plus de 30 minutes.

Projet

Jour 10 Mercredi 24 juillet 2019

Interview du jour :

Soan : « Ce matin, nous sommes partis vers 8h30 pour chercher d’autres fossiles. Nous avons vu beaucoup de fossiles d’ammonites de taille moyenne dans un calcaire gris-clair plutôt dur.

Hier soir, nous avons commencé à nettoyer des fossiles. Ce soir, il nous tarde de retourner dans la tente labo nettoyer nos nouveaux spécimens. »

JPEGJPEGJPEG

Jour 11 Jeudi 25 juillet 2019

Ce matin nous sommes prêts à 8h pour rejoindre de nouveau le site de fouille du Col de l’Aiguillon. Dès que la route bifurque, nous nous garons pour finalement prospecter une nouvelle zone.

Le début des fouilles (toujours sur les mêmes couches du Crétacé inférieur) est plutôt infructueux. Nous ne trouvons que des fragments d’ammonites dans le calcaire gris clair de l’Hauterivien.

JPEGJPEGJPEG

En atteignant les marnes bleues du Valanginien, nous retrouvons un milieu riche en fossiles marins : beaucoup d’ammonites variées, quelques rostres de bélemnites, quelques rares gastéropodes et bivalves.

Malgré les découvertes qui s’enchaînent, nous succombons rapidement à la chaleur qui arrive. Nous nous abritons sous des pins rachitiques non loin d’un fond de vallon dans lequel Laetitia décide de scruter la marne meuble.

JPEG

Sa patience et sa vue affûtée lui apporteront une grande satisfaction lorsqu’elle découvrit une à une des dents de poissons, et très probablement une ou deux dents d’un reptile marin ! Très probablement, nous avons découvert nos premiers restes d’ichtyosaure !

Les fossiles en forme de « pointe de flèche » sont en fait des ryncholites qui sont la partie supérieure de la mâchoire de l’ammonite.

La dent ci-dessous plus conique est bien une dent de vertébré marin qu’il reste à identifier.

Nous poursuivons un moment nos fouilles mais le soleil de 11h anéantit notre motivation.

Nous rejoignons donc notre lieu de campement un peu avant l’heure du déjeuner.

Après le repas, durant le temps calme, sous l’oculaire de la loupe, nous référençons nos fossiles et scrutons avec admiration ces premiers indices de présence de ces grands prédateurs marins.

Il faudra sûrement sacrifier un spécimen pour des analyses plus fines en laboratoire afin de confirmer s’il s’agit bien de dents de reptile marin.

Ces découvertes sont très prometteuses. Le fait d’avoir trouvé plusieurs dents, écailles et fragments osseux, dans la même zone nous permet de supposer que les courants marins à cette époque ont « concentré » ces restes de vertébrés aquatiques dans cette zone. Nous reviendrons donc demain munis de tamis afin de poursuivre notre enquête et plus motivés que jamais.

En fin d’après-midi nous avons participer à un petit atelier « recyclage-création » et voici nos chefs d’œuvres :

Ce soir la veillée fut nettoyage des trouvailles de la journée.

Jour 12 Vendredi 26 juillet 2019

Ce matin nous sommes repartis sur notre zone de recherche de la veille plein d’espoir pour trouver de nouveaux indices de la présence de reptiles marins.

Après une longue heure et demi de tamisage nos espoirs commencent à disparaitre quand tout-à-coup nous trouvons 2 dents différentes dans deux ravins voisins !

Ci-dessous un os de vertébré marin.

JPEGJPEG

Ci-contre une ammonite du genre Neocomites du Valanginien.

Après ces belles petites trouvailles nous rentrons sur notre camp de base.

Dans l’après-midi nous avons continué à améliorer la clef d’identification et finalisé le jeu « Dino-Garou ».

Retransmissions

Jour 13 Samedi 27 juillet 2019

Ce matin nous avons préparé la nouvelle clef d’identification de base et dans l’après-midi nous l’avons présenté à quelques parents.

Il nous a fallu étudier plusieurs ammonites et autres types de fossiles.

Jour 14 Dimanche 28 juillet 2019

Grands et derniers départs pour cette première quinzaine à Montbrun les Bains qui fût une vraie réussite !

Riche en découverte et en rencontre nous avons déjà hâte de revenir au plus vite.

Les autres photos sont disponibles au lien dans la partie « documents produits ».

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également